Etre Responsable d'un Golf-Hotel

- Golfs

experiences de directrice et de Directeurs de golf

.
Rassurant auprès de sa clientele fidèle et séducteur auprès de ses futurs hôtes, il est en contact permanent avec les joueuses et joueurs de golf, devançant leurs attentes, anticipant leurs besoins.
Celine Leman, directrice du domaine du golf de clécy*** au cœur de la suisse normande, Damien de Breuvand, directeur du domaine de val de sorne****, au pied du jura, et Vincent Paris, directeur du golf du Medoc Resort*****, au milieu des vignes bordelaises, entre l’estuaire et l’océan, répondent conjointement aux questions de golf stars sur la pratique de leur métier. A l’heure ou les touristes s’apprêtent à pousser de nouveau la porte résidentielle de ces golfs avec hotel, ils nous donnent leur vision de leur métier et délivrent les atouts à mettre en avant pour une saison golfique réussie.

COMMENT ETES-VOUS DEVENU DIRECTRICE/EUR DE GOLF ?

Céline Léman : «C’est une entreprise familiale. Mon beau-père et ma mère ont créé le golf en 1985-1987. J’étais étudiante à l’époque et je me suis occupée du secteur commercial, du développement du golf. Et je suis arrivée au poste de direction en succédant à mon beau-père

Damien de Breuvand : «Je n’étais pas du tout prédestiné au golf ! En faisant une fac d’EPS, j’étais «très tennis». Puis, je me suis dirigé vers le management du sport à Orléans et j’ai effectué un stage de fin d’études dans ce milieu inconnu du golf. Au terme de ce stage, on m’a proposé un premier poste de directeur à Mazières-en-Gâtine. C’est devenu une passion, j’ai enchaîné les expériences. Et en 2015, je suis arrivé à Val de Sorne sur un site exceptionnel. C’était l’opportunité de développer des compétences supplémentaires avec la gestion de la restauration et de l’hôtellerie.»

Vincent Paris : «Golfeur depuis très jeune (index 0, Vincent Paris a remporté la Gounouilhou en 1995 avec Biarritz, NDLR), avec des études de sciences économiques et un cursus international, je devais débuter ma carrière aux Etats-Unis quand j’ai saisi l’opportunité de diriger un golf, Ilbarritz, dans ma région. Et, en 2005, j’ai démarré l’aventure du Médoc avec la construction d’un hôtel sur un golf classique qui est devenu un resort

QUELS SONT LES ATOUTS TOURISTIQUES DE VOTRE REGION ET DE VOTRE golf RESORT ?

Vincent Paris : «D’abord on s’y sent bien. Nous avons un resort golfique à taille humaine, très sportif au Training Center, avec des qualités de prestations équivalentes sur tous les services que nous proposons. Vous ne serez pas déçu, tant par les parcours que par la restauration, le confort de l’hôtel MGallery qui a été rénové en 2020 dans toutes les chambres, le spa. Il y a une vraie cohérence dans la qualité des produits que nous proposons. Nous essayons d’avoir cet esprit dynamique très Sud-Ouest, avec des tarifs attractifs grâce à nos «packages». Et nous sommes dans une région fantastique, au cœur des vignobles mondialement connus, à côté de Bordeaux, l’une des plus belles villes de France, à une demi-heure de la mer avec les stations balnéaires de Lacanau, Cap-Ferret ou Arcachon, tout en bénéficiant d’une météo fort agréable

Céline Léman : «Nous avons des paysages magnifiques, nous nous trouvons sur les hauteurs de la Suisse Normande, vallonnée, boisée, avec un panorama très chouette. Nous proposons ce que beaucoup de gens recherchent : un retour «au vert», au calme. C’est tout à fait apprécié avec nos 19 chambres et notre restaurant. Au sein de l’hôtel (avec son spa dont l’accès est privatif) ou du parcours, ce n’est jamais la cohue. Notre équipe est très à l’écoute de nos hôtes et, notamment, pour les stages de golf. C’est une conséquence heureuse des confinements : nous accueillons de nouveaux golfeurs et des adeptes qui ont envie de se remettre dans le mouvement lors d’un séjour complet avec différents programmes au choix. Cela cartonne ! »

Damien de Breuvand : «D’abord l’accueil que vous allez recevoir chez nous. Nous avons le soucis du bien-être de nos clients. On se plie en quatre. Les chambres ont été rénovées, climatisées. Notre propriétaire réinvestit aussi sur le terrain, pour un parcours exceptionnel dans sa diversité et ses paysages avec plus de 4.000 arbres d’essences différentes.
Nous avons donc la chance d’avoir un resort complet avec un golf, une piscine, des terrains de tennis, une salle de fitness, un sauna. Les prix sont très attractifs pour l’initiation, avec un forfait découverte d’une année pour 450 E, prêt du matériel compris avec accès à toutes les installations. Et, depuis 18 mois, je n’ai jamais vu autant de personnes démarrer le golf

QUELLE COMMUNICATION METTEZ-VOUS EN PLACE POUR SEDUIRE DE NOUVEAUX CLIENTS ?

Damien de Breuvand : «Nous communiquons par la presse spécialisée, nous avons un partenariat important avec Golfy et toute la puissance de son réseau. Cela permet de nous adresser au public étranger, aux voisins suisses, du Luxembourg, de Belgique, des Pays-Bas et d’Allemagne. Récemment, le Comité régional de Tourisme nous aide également. Nous nous démarquons ainsi de cette image de marque d’activité élitiste. Le Conseil Départemental du Jura est aussi très impliqué pour le développement du sport de haut-niveau et notre jeune joueur Maxence Giboudot, membre de l’équipe de France, qui a remporté l’European Young Masters en 2020, est un superbe porte-drapeau pour la promotion de Val de Sorne****.»

Vincent Paris : «Nous avons beaucoup de leviers. D’abord en interne, nous pouvons compter sur un service marketing et communication qui intervient beaucoup sur le web marketing, avec une base de données très étoffée bien ciblée, les réseaux sociaux et le site internet de qualité. Nous communiquons aussi sur les médias spécialisés, en France et à l’étranger, avec des créations novatrices. Et nous sommes présents sur les salons professionnels et grand public, sur les grands tournois. Nous menons aussi des actions communes avec d’autres golfs de la région bordelaise et le Comité régional de Tourisme. Je suis aussi au bureau d’un nouveau GIE, «Play Golf in France», qui réunit toutes les structures golfs touristiques de notre pays. S’ajoute l’organisation de plusieurs pro-am et de compétitions d’envergure, comme le Lacoste Open de France, participant à l’image de marque du resort

Céline Léman : «Nous travaillons d’abord beaucoup avec nos newsletters, nos fichiers clients. Donc maintenant, c’est le numérique qui est indispensable et nous venons de mettre en place des formations pour être en ligne partout ! Nous poursuivons aussi nos actions avec les offices de tourisme, avec Brittany Ferries et les tour-opérateurs pour nos amis anglais. Une nouveauté pour cet été  2021: un package La Chevauchée de Guillaume Le Conquérant. Comme nous sommes entre les villes de Bayeux et Falaise, nos visiteurs pourront profiter de leur séjour pour découvrir la Tapisserie de la Reine Mathilde et le château de Guillaume Le Conquérant. Et les plages du Débarquement sont forcément incontournables.»

 

Propos recueillis par Denis Lebouvier, Rédacteur en Chef de GolfStars Le Mag’ et gérant de flygolf.fr

 

Photo Stéphane COUDOUX

Stéphane COUDOUX

8 ans à l'Express, 17 ans chez Golf Magazine et Golf Européen puis 12 ans chez ComHouse, agence 360. Depuis 2013, Golf Stars classe les golfs de 1 à 5 étoiles et indique tous leurs Services & Equipements. Indépendant, objectif, honnête et sans complaisance au service des golfs et des golfeurs.