Le golf au Japon en 2020

- Voyages de golf

En route pour le Japon et sa culture golf

Découvrez dans ce premier article écrit par Kyôko Takeda, journaliste correspondante de Golf Stars comment se fait l’évolution du golf au Japon, son économie, sa façon de consommer le golf, les traditions, ses professionnels et les perspectives d’avenir.

 » Le nombre de parcours de golf au Japon dépasse les 2000 sites, ce qui le place au 3e rang mondial après les Etats-Unis et le Canada. Malheureusement le nombre de pratiquants de golf au Japon est selon les statistiques de 2019, de 5,8 millions, soit une baisse de 13,4% par rapport à l’année précédente, et constitue moins de la moitié de ce qu’il était en 2001 où il atteignait 13,4 millions.

La proportion de femmes parmi les pratiquants n’est que de 20%, soit une proportion équivalente à la France. La population japonaise étant de 125 millions d’habitants, le nombre de pratiquants équivaut à 4 ou 5% (seulement) des Japonais. ( 1% en France ou 13% USA)

jouer au golf au Japon

il existe de grandes différences selon les parcours, la proximité ou non avec les métropoles, ou encore les saisons. De plus, le prix le week-end est deux fois plus élevé qu’en semaine sur la plupart des parcours.
Le prix moyen des parcours dans les départements proches de Tokyo est de 7000 yens environ ( 55€) en semaine, et de 15 à 16 000 yens le week-end ( 120€) et pendant la période des vacances. Dans le cas des parcours les plus illustres, il peut aller au-delà de 40 000 yens (320 euros) les week-end pendant la haute saison. Par contre, il existe aussi des parcours plus communs où l’on peut jouer pour moins de 5000 yens en semaine. (39€)
Au Japon, le vieillissement de la population des golfeurs fait qu’énormément de parcours utilisent des carts automatiques. A cause de cela, il arrive que les groupes de deux ou trois personnes doivent payer un supplément.

En France, la plupart des gens font sans doute un parcours de 18 trous sans s’arrêter, mais au Japon l’habitude générale est de faire neuf trous puis de faire une pause pour déjeuner. Cela fait aussi partie du plaisir pour les golfeurs. En général, on déjeune pendant une heure. Pas mal de golfeurs boivent de l’alcool à ce moment-là. Certains terrains de golf essaient d’attirer les joueurs en leur proposant de nouveaux menus de restaurant chaque mois ou chaque saison ou des offres avec un package déjeuner inclus.

L’une des particularités du golf au Japon est ( était) la prise d’un bain après le parcours. La plupart des golfs disposant d’un bain public, après la partie, les joueurs prennent un bain avant de rentrer.

L’une des raisons de la baisse du nombre de golfeurs est la désaffection des jeunes envers le golf. L’idée que le golf coûte cher et prend beaucoup de temps est très présente parmi eux.À l’époque de la bulle financière, faire du golf avec ses relations de travail était une chose naturelle, mais en raison de l’évolution économique et de celle du style de vie des jeunes, alors que le nombre de gens qui font du sport pour être en bonne santé augmente, ce n’est pas le cas du nombre de jeunes golfeurs. Certains spécialistes montrent aussi un lien entre cette désaffection et le fait que les jeunes achètent de moins en moins de voitures.

L’industrie du golf au Japon

Elle s’efforce de faire face à la diminution du nombre de golfeurs. L’une des initiatives est de proposer un système de réservation individuelle. Grâce à cela, par une plateforme sur un site internet, des joueurs qui ne se connaissent pas peuvent ainsi former un groupe et jouer ensemble. Les personnes qui n’ont pas de joueurs de golf dans leur entourage utilisent souvent ce système. On peut jouer si un groupe de deux personnes au moins est constitué au plus tard la veille. De moins en moins de joueurs font un parcours en utilisant un caddie, faire le parcours par soi-même devenant possible à des tarifs modérés.

Le nombre de terrains de golf au Japon était le troisième plus élevé au monde, mais après la fin de l’époque de la bulle financière durant laquelle énormément de terrains ont été construits, le nombre de joueurs a baissé et le prix immobilier de l’adhésion au club du terrain a beaucoup évolué. À l’époque de la bulle, ce prix de l’adhésion au club du terrain de golf pouvait dépasser les 100 millions de yens ( près de 800 000 € !)

l’impact du covid-19

de petits changements sont apparus dans la façon d’effectuer les parcours. Les golfeurs jouent désormais le parcours sans s’arrêter pour déjeuner, ils prennent seulement une douche plutôt qu’un bain, et certains terrains permettent aussi de pouvoir jouer seul. D’un autre côté, comme c’est un sport qu’on peut pratiquer en extérieur, il semble y avoir plus de golfeurs qui viennent sur les parcours qu’à l’automne précédent, même en semaine.

golf et sport au japon

En 2019, Shibuno Hinako a remporté le British Open féminin, un exploit que nous n’avions pas connu depuis 42 ans et la victoire de Higuchi Hisako en 1977 lors de l’US Open féminin. Grâce à cela, le golf féminin a eu droit à beaucoup d’attention et on a enregistré des records d’affluence de spectateurs lors des tournois ultérieurs. Cependant, en raison du coronavirus, les rares tournois ayant pu être organisés cette année 2020 n’ont pas accueilli jusqu’ici de spectateurs.

Je veux croire que les succès de golfeurs comme Matsuyama Hideki ( palmarès : né en 1992, vainqueur du Championnat Amateur Asiatique  2010 et 2011, de 5 tournois du PGA Tour, de 8 tournois du Japan Golf Tour et de 2 tournois du World Golf Championship) conduira plus de jeunes à s’intéresser à ce sport !!  »

Par Kyôko Takeda – TOKYO

Photo Stéphane COUDOUX

Stéphane COUDOUX

Après 8 ans à l'Express, je me suis orienté vers le golf en 1991, soit 28 ans d'expérience dont 17 chez Golf Magazine et Golf Européen. Depuis 2014, Golf Stars est l'aboutissement d'une longue réflexion à la recherche de l'objectivité au service des golfs. " Bien s'informer pour mieux choisir"