Le Par 72 de Claude Granveaud-Vallat

- Voyages de golf

des clubs legers comme une plume

Depuis quarante ans, même un peu plus, le golf fait partie de la vie de Claude Granveaud-Vallat. Il est tombé dedans par hasard, lors de l’Open de France 1976, sur les links du Touquet jaunis par une sécheresse légendaire. Lui qui avait connu une jeunesse bercée au bruit des hélices des biplans et des souvenirs d’un grand-père pionnier de l’aviation, ne voyait que des terrains d’atterrissage sur les vertes prairies ! Pas encore des fairways…

Ancien rédacteur en chef de Golf Magazine, Claude a profité du confinement de printemps pour mettre de l’ordre dans ses souvenirs et les poser sur le papier. Il nous fait voyager aux quatre coins du monde, sur les cinq continents, dans des golfs célèbres comme des petits clubs méconnus où son métier l’a emmené.

Au gré des heures de vol, les anecdotes vont bon train, le style est dynamique, les souvenirs précis, les histoires drôles ou pas mais l’humour n’est jamais loin… Tout comme les plaisirs épicuriens partagés autour d’une table quel qu’en soit le menu. Chez Bras en Aveyron, sur un marché de Bornéo ou à Paris entre amis !

On se laisse porter par le récit, par ses voyages en Afrique du Sud, un pays qu’il connaît bien, aux États-Unis, en Chine, au Japon, au Canada où, un matin, la présence d’un ours sur un golf l’a marqué, en Finlande avec le Père Noël, en Irlande, à Tahiti, là où même l’Étiquette sent le monoï ! Au Sénégal et en Côte d’Ivoire, des pays où les relations sont pittoresques… Mais aussi à travers l’Hexagone, « près de chez nous », sur des parcours authentiques gérés avec passion par des gens honnêtes, vrais, loin des images surfaites d’un golf caricatural où l’âge et l’argent font figure de sésames auprès des béotiens !

Au fil des chapitres qui s’enchaînent sur un rythme dynamique, on croise des champions comme Gary Player à Paris, Arnie Palmer en Californie, Severiano Ballesteros au Golf National, Ernie Els à Johannesburg puis à Dubaï, Annika Sörenstam à Evian, mais aussi des VIP au swing anonyme, Bill Gates en Floride, Alain Prost à Feucherolles et à Sain-Nom, Inès Sastre à Biarritz, le prince Moulay Rachid au Royal Dar es Salam, les Gipsy King en Provence, Catherine Deneuve et Ornella Mutti à Rome… Le choix des histoires a été cornélien, les souvenirs revenaient en masse à l’esprit de « CGV » tandis qu’il feuilletait ses vieux agendas, ses carnets d’adresses.

Le patchwork de photos réunies sur la couverture de « Par 72 » est un appel à l’évasion. A l’heure où on se sent enfermé, où l’interdit est au coin de la rue, ce livre nous offre une bouffée d’air pur, un vent frais descendu des landes écossaises, celui qui aère les greens et rosit les joues des enfants comme des anciens. Une bouffée d’envie, remplie d’humour, d’autodérision et de souvenirs inédits. Un bon bouquin au pied du sapin…

Par 72, autant d’histoires, d’anecdotes et de souvenirs liés au Golf, par Claude Granveaud-Vallat.
Publié à compte d’auteur, 199 pages, 22€ (frais de port : 7€ France métropolitaine), disponible à partir du 20 novembre 2020.

POUR COMMANDER, rien de plus simple, cliquez ICI >>   claude.granveaud@gmail.com

 

Arnie Palmer en bonne compagnie !
Le Legends en Af. du Sud et son par 3 de 400m. Green aux contours de l’Afrique
Photo Stéphane COUDOUX

Stéphane COUDOUX

Après 8 ans à l'Express, je me suis orienté vers le golf en 1991, soit 28 ans d'expérience dont 17 chez Golf Magazine et Golf Européen. Depuis 2014, Golf Stars est l'aboutissement d'une longue réflexion à la recherche de l'objectivité au service des golfs. " Bien s'informer pour mieux choisir"