L'histoire du RCF et de La Boulie

- Golfs

Le Golf de La Boulie

Il était une fois le sport et le golf…

La création du RCF ou Racing Club de France repose sur une seule passion : le sport. Sous les couleurs ciel et blanc de leur tenue, tous les membres du RCF véhiculent les plus nobles sentiments : le fair play, le dépassement de soi et l’esprit d’équipe. Naturellement, le golf est venu s’insérer dans la logique sportive du RCF en 1952. Depuis, sous l’impulsion de ce prestigieux club français qui a marqué le sport international, le Golf La Boulie, proche de Paris, est devenue la référence pour tous les jeunes joueurs de golf qui rêvent d’intégrer son Ecole. Un golf dont l’histoire du RCF est intimement mêlée.

L’HISTOIRE DU RCF (Racing Club de France)

Nous sommes en 1882. Tout commence à la gare Saint Lazare avec des amis, passionnés par la course à pied et fréquentant le lycée Condorcet, Paris 9ème. Ils n’ont pas de lieu où s’entraîner. Alors, ils investissent chaque semaine le hall de cette grande gare parisienne afin de pratiquer leur sport favori. Ils aiment cette gare Saint Lazare, tant et passionnément que ce sera un soir du 20 avril de cette même année qu’ils créeront avec enthousiasme et impétuosité, le Racing Club. C’est en 1885 que le Racing Club changera de nom pour le RCF, le Racing Club de France.

Il s’agit ni plus ni moins de lui donner la stature d’un club omnisports. En 1886, après de longues négociations avec le Conseil Municipal de Paris, le RCF obtient la concession d’une grande plaine au coeur du Bois de Boulogne : le Parc aux Biches. Ce n’est qu’une piste en herbe d’un peu moins de 500 mètres et d’un chalet servant de vestiaires, mais le rêve s’est concrétisé. Le 26 février 1886, la Croix Catelan est née. Déjà, elle accueille un millier d’adhérents. Et cet élan ne cessera de grandir.

En mars 1892, le RCF deviendra le premier club a remporté le Championnat de France de rugby à XV en battant le Stade Français. Huit ans plus tard, il accueillera rien de moins que les Jeux Olympiques avec les épreuves d’athlétisme. C’est la consécration pour le RCF. En 1952, le Racing Club de France devient propriétaire de la majorité des actions de la Société du Golf de Paris, sous l’impulsion de son vice-président, Pierre Prieur. Le golf La Boulie est né.

LA CRÉATION DU GOLF DE LA BOULIE

C’est que La Boulie a une longue histoire. Elle remonte à 1901 lorsqu’un diplomate passionné de golf, Pierre Deschamps, décida avec des amis de créer la Société du Golf de Paris. Proche de Versailles, ce terrain devait devenir le premier golf parisien. Un 18 trous dessiné par l’écossais Willie Park Junior, vainqueur de deux Open britanniques et qui était un des plus célèbres architectes de golf du début du XXème siècle.

Le parcours de la Vallée venait d’être créé, un Par 72 de 5918 m, sinueux et vallonné. Il accueillera le premier Open de France en 1906 et verra la victoire du pro du club, Arnaud Massy. 18 autres éditions verront le jour sur ce parcours prestigieux ainsi qu’une Coupe du Monde en 1963.

En 1911, le parcours 9 trous, 1086 m Par 27 du Coteau est construit afin de suppléer au parcours de la Vallée, saturé par le nombre de membres. Il est à flanc de colline, près du magnifique club-house de style anglo-normand, bâti en 1904. Composé de par 3 de 81 à 170 m, il est destiné aux joueurs de tous niveaux. Les fairways sont étroits, bordés de roughs épais avec de forts dénivelés.

Mais la première guerre mondiale vient mettre un terme à la pratique du golf. L’heure n’est plus aux réjouissances. Le club-house est transformé en hôpital militaire. La seconde guerre verra les Allemands détruire le golf pour y installer une école de chars. À la fin du conflit, les 60 hectares de la propriété seront transformés en jardins ouvriers.

Ce sera en 1951 que les actions de la Société du Golf de Paris seront vendues au Racing Club de France. Celle-ci avait décidé de réunir la discipline du golf parmi les autres sections sportives. Quinze mois après cet achat par le RCF, en 1952, le golf La Boulie, remis en état, arborait ses nouvelles couleurs, le ciel et le blanc.

En 1968, le RCF prendra possession du Bois des Gonards, autrefois terrain de chasse de Louis XIV, pour créer le parcours de la Forêt, un Par 72, 6122 m. Son tracé est relativement plat et serpente au milieu des arbres centenaires. Quelques par 4 sont longs et nécessitent des drives puissants. Les trous 7, 8 et 15 offrent des dog-legs, à négocier prudemment.

SEVE BALLESTEROS ET TIGER WOODS À LA BOULIE

Outre de nouvelles éditions de l’Open de France, le RCF a le plus beau palmarès d’Europe avec 93 médailles olympiques, 53 titres de champion du monde, 30 coupes d’Europe, 115 titres de champion d’Europe et plus de 1000 titres de champion de France, la section golf de la Boulie contribue chaque année à consolider ce valeureux palmarès : c’est le club le plus titré de France.

À cet égard, les plus grands champions sont venus jouer à la Boulie sur le parcours de la Vallée. En 1983, la Boulie accueillait le trophée XR3. Pendant un week-end, deux exceptionnels joueurs, entrés dans la légende, Jack Nicklaus et Seve Ballesteros firent un formidable match-play avec pas moins de 31 birdies. En 1986, pour l’Open de France, Ballesteros réalisa le record du parcours avec un score de 61. Un an plus tard, il finissait deuxième au Masters.

En 1994, le RCF La Boulie**** accueillait les Championnats du Monde amateur, le Eisenhower Trophy. Un jeune joueur frêle et discret se fit remarquer : c’était Tiger Woods. Les USA ainsi que Woods sortirent vainqueur de ce championnat. Joueur hors norme, Tiger Woods devint professionnel deux ans plus tard.

Carte de Score de Tiger Woods en 1994 à La Boulie
Carte de Score de Tiger Woods en 1994 à La Boulie

LA BOULIE, UN CLUB DE MEMBRES

Les 1600 adhérents de ce club sportif sont fiers d’appartenir à une entité dont le maître-mot est le sport. Mais devenir membre de La Boulie est à la hauteur de l’excellence du lieu. Pour faire partie du club, il faut être parrainé par deux membres. La candidature sera validée par une commission d’admission après un entretien avec le candidat. Le tarif des droits d’entrée est élevé, ainsi que les cotisations annuelles. Mais au-delà de l’aspect financier, il y a une démarche vers ce club historique, porté par une alchimie, reposant sur des valeurs : la performance et l’amitié. Un art de vivre.

130 ans après sa création, il demeure la référence pour tous les amateurs rêvant de devenir professionnels sur le circuit, menant les graines de champions vers le haut niveau comme notre champion Thomas Levet qui a grandit sur les parcours de La Boulie. Et si la pratique du golf est le point de ralliement des membres de tous âges, fiers et amoureux de leur club, les occasions de se réunir au restaurant, le 18.82, clin d’oeil à l’histoire du RCF, ne manquent pas.

Cependant, golf réservé à ses membres le week-end, le RCF La Boulie**** est accessible aux green fees en semaine. Il y aura toujours un moment pour partager un verre en commentant son dernier birdie tandis que le bleu et le blanc se mêleront au vert des fairways.

Le célèbre cèdre du Golf RCF La Boulie
Le célèbre cèdre du Golf RCF La Boulie
Photo Patrick Bedier

Patrick Bedier

Grand amateur de golf, je suis passionné par ce sport qui nous fait sans cesse découvrir nos ressources mentales et physiques au coeur de la nature. Lauréat pour divers prix littéraires, je suis aussi auteur de nouvelles, poèmes et quatre romans dont Les Plumes de l’Albatros : ce polar a été écrit afin de faire découvrir le golf au plus grand nombre.