Richard Wax, notre Golf Stars-Trotter au...Japon

- Voyages de golf

Anecdoctes de Richard Wax au Japon

« Pendant mes activités professionnelles j’ai passé quelques cinq mois basé à Tokyo. Ceci m’a permis en tant que golfeur d’avoir un aperçu du rapport entre le golf et ce pays exceptionnel de culture et d’histoire qu’est le Japon.

Le Japon est constitué à trois quarts de régions montagneuses, ce qui pose un problème pour la création de parcours de golf. Les terrains susceptibles d’accueillir un golf sont tellement chers que le droit d’être membre est hors de prix (lire notre précédent article sur le Japon).

Une journée de golf…Un de mes contacts était PDG d’une société de construction importante. Sachant que j’étais golfeur, il m’invitât à son club privé et exclusif pour la journée. Il me donna rendez-vous à mon hôtel au centre de Tokyo à 4.00 heures du matin ! Une limousine m’attendait et nous fûmes en route pour deux heures et demi de trajet vers le club. Après un petit déjeuner copieux j’avais imaginé que nous aurions deux autres partenaires pour la partie. Mais non ! Nous jouerons un simple avec nos caddies femmes.

Les premiers neuf trous s’éterniseront toute la matinée… Avant chaque coup mon partenaire examinait toutes les conditions qui pourraient influencer son coup : direction et force du vent malgré un calme plat dans la forêt, les distances qui ne lui servaient pas à grand-chose compte tenu de son faible niveau de jeu, les pentes et la densité de l’herbe …et bien plus encore, etc !

Après neuf trous joués à une lenteur que je n’avais jamais vécu, le temps était venu pour un déjeuner reposant. Mais pas du tout ! Il fallait être au départ du dix pour ne pas perdre sa place sur le parcours !
Je commençais à m’ennuyer vers le quatorzième trou à 16 heures de l’après-midi, chose rare pour moi sur un parcours de golf.

Au clubhouse nous avons diner tranquillement afin que la circulation de Tokyo et ses environs puisse se calmer. Mon retour à l’hôtel à minuit fut reçu par ma femme qui m’avais vu partir à l’aube avec des questions telles que « qu’est que tu as fait toute la journée ???? » J’ai répondu, « j’ai juste joué dix-huit trous de golf en simple !!!! »

 

Une envie folle de faire du practice…Un autre jour, j’avais décidé de taper quelques balles de practice en ville. Je me suis présenté à un practice-building sur trois étages à 9 heures du matin. On m’a informé qu’il y avait un seul box de libre à 19.00 le soir pour frapper 30 balles !

Le golfeur avant moi était habillé en rose et blanc des pieds à la tête ! On a pu échanger quelques mots en anglais. Il m’a informé qu’il n’avait jamais joué sur un vrai parcours de golf dans sa vie ! Chaque balle qu’il frappait fut pour lui une expérience quasi-mystique. Et ça prenait un temps fou !

Dès que la balle partait, on perdait immédiatement le contact visuel compte tenu de la densité des balles qui fusaient de toutes part sur cet immense practice. C’était comme des tirs de mitrailleuses durant un combat naval ! Des balles à blanc en fait 🙂 !

Je suis ravi d’avoir appris le golf sur des parcours de links en Grande Bretagne marchant avec mon sac sur le dos, parlant avec mes partenaires, sans range finder, objets hightech et autres gadgets ! En conclusion nous devrions remercier nos bonnes étoiles pour ce jeu que nous pouvons apprécier dans des conditions bien souvent plus sympathiques qu’au Pays du Soleil Levant !

Richard Wax
02 février 2021

Envie de prolonger et échanger avec Richard ? ☞  richard.wax@orange.fr

Photo Stéphane COUDOUX

Stéphane COUDOUX

Après 8 ans à l'Express, je me suis orienté vers le golf en 1991, soit 28 ans d'expérience dont 17 chez Golf Magazine et Golf Européen. Depuis 2014, Golf Stars est l'aboutissement d'une longue réflexion à la recherche de l'objectivité au service des golfs. " Bien s'informer pour mieux choisir"